28th Global Fund Board Meeting: Communities Delegation Communiqué

Read more...

Participate: Survey on HIV in the Post-2015 Development Agenda

Read more...

THE NGO DELEGATION’S COMMUNIQUE FOR THE 31st UNAIDS PCB MEETING

Read more...

THE NGO DELEGATION’S COMMUNIQUE FOR THE 31st UNAIDS PCB MEETING

Arabic | Chinese | English | French | Portuguese | Russian | Spanish

Delegates at 31st PCB

31st UNAIDS PCB Meeting NGO Delegation Communiqué

What happened?

The 31st board meeting agenda covered themes of civil society participation, investment in the HIV response and the issues of gender and non-discrimination. Discussions on the post-2015 agenda were also prominent with UNAIDS committing to engage further in the global conversation.

The NGO Delegation’s role and value at the PCB was front and centre at this meeting with a comprehensive review of its development over the past five years. Despite the disapproval voiced by a few conservative Member States of the interventions and proposals of decision points from the NGO Delegation, the majority of Member States spoke up to support the Delegation’s important contribution to discussions at the PCB, the success of its work and its watchdog role.

The Delegation clearly demonstrated their value for civil society in this board meeting: in the Gender item, it added language for “women from key populations” and “women’s rights and health organizations” and secured UNAIDS to report on the implementation of recommendations from the mid-term review; under Strategic Investment, the Delegation lobbied for and gained reporting on UNAIDS’ technical support; and it pushed for, but did not obtain, the promotion of investments in new prevention technologies and clear recognition for the use of existing prevention technologies.

Over the next six months, the Delegation will focus on follow-up to decisions from the June 2012 NGO report on the HIV funding crisis, the post-2015 agenda, pursuing UNAIDS for a report on technical support and understanding UNAIDS linkages with the Global Fund and its new funding mechanism. The Delegation is concerned about the potential loss of decision points that arise from the Board’s thematic sessions. As a place where controversial issues can be discussed and highlighted, there is pressure to diminish the sessions’ influence on Board actions due to the normative nature of some themes. The Delegation will continue to clarify this issue within the Bureau.

NGO Observers who attend and intervene in the board meeting are a vital part of reminding the board of all the persons who are implicated in its work. Their presence also strengthens the work and accountability of the NGO Delegates.

THANK YOU to the civil society Observers and organizations who supported the NGO Delegation. Thank you also to all civil society partners who contributed to preparatory briefing calls and supported the development of the thematic session.

Agenda Items:

Report from the Executive Director: Unprecedented progress, but AIDS is not over

The Executive Director’s (ED) report focused significantly on both investment and AIDS in the post-2015 agenda. The Delegation had lobbied over the past year for UNAIDS to take a stronger leadership role in prioritizing HIV in future goals and welcomed the recent initiative of UNAIDS to engage in the ongoing review of the MDGs as it is concerned that the global AIDS response is being de-prioritized in terms of both political commitment and as a donor priority. The Delegation agrees with the ED that the AIDS response can serve as a test case for what is feasible in a framework of global solidarity and shared responsibility, but that UNAIDS and the wider AIDS community needs to mobilize more to bring forward this case within the post-2015 framework.

For several months, the Delegation has advocated for the findings of the Global Commission on HIV and the Law to be incorporated into the work of the PCB and was pleased to hear the ED’s request for indicators to monitor progress on the implementation of the Commission’s recommendations. The Delegation also worked with drugs NGOs to highlight the continuing barriers to civil society’s meaningful participation with UNAIDS Cosponsor UNODC and its ED’s hesitancy in endorsing harm reduction in his World AIDS Day statement.

Delegates noted their appreciation for the ED’s call for further funding of the Robert Carr Civil Society Networks Fund as a mechanism to support programmes for hard to reach populations but stressed that much fund is still needed. Forgotten in the speech was a call for the creation and use of the Financial Transaction Tax which the NGO Delegation continues to advocate UNAIDS to support as part of its long-term sustainable financial goals.

The Delegation also urged UNAIDS to pay more attention to middle-income countries’ response to HIV. Following up to the CrowdOutAIDS initiative, the Delegation requested UNAIDS to translate the recommendations into actions. Finally, the European NGO Delegates welcomed the informative board site visit to Ukraine and commended HIV civil society and UNAIDS for their quick and clear response to the anti-homosexual propaganda law that was presented in Ukraine’s parliament just before the visit.

Leadership in the AIDS Response

Richard Horton, Editor-in-Chief of the Lancet, presented the launch of the UNAIDS/Lancet Post-2015 Commission on the End of AIDS expressing that it will be a vehicle for informing the UN post-2015 health and development goals. Civil society will want to both inform and monitor the Commission process to ensure that it is formally integrated in the post-2015 processes, that it includes civil society representation and that AIDS will be an important goal within the new framework.

Gender-Sensitivity of AIDS Responses (pdf)

Negotiations on the gender item were long and laboured due to conservative Member States’ attempts to suppress decision points calling for “gender transformative” responses, sexual rights and funding of networks of women from key populations. Ultimately, those items were secured along with decision points calling for increased coordination and funding, reallocation of funds, additional resource mobilization and implementation of all recommendations in the report.

Strategic Investment (SIF) (pdf)

Once again, the Delegation highlighted the importance of coordination of and a human rights-based approach to the SIF. It requested UNAIDS to play a key role in country-led dialogues and to undertake strategic advocacy to ensure broad participation of all civil society, particularly key populations, in all 4-step investment processes. The Delegation’s key demands included greater emphasis on the recognition of critical enablers as high funding priorities and inclusion of the gender dimension within the framework, civil society roles and the role of community mobilization in various contexts. The intervention by the Global Network of Sex Work Projects on Cambodia’s programme of indefinite detention of sex workers as an HIV prevention strategy underscored that the implementation of the SIF must at all times be inherently a rights-based process.

As the SIF will be used to implement the Global Fund’s new funding mechanism, the NGO Delegation was eager to receive the delayed findings from the October SIF consultation in Bangkok; the report is now available on our website.

Combination Prevention: Follow-up to the thematic segment from the 30th meeting(pdf)

The Delegation emphasized the need to fully implement and make accessible the evidence-supported prevention technologies that already exist, such as male and female condoms, lubricants and needle exchange and to support research and access to new preventive technologies, such as microbicides and vaccines. However, the Delegation stressed that neither behavior change programmes nor a complete set of biomedical tools will end AIDS without access to hope for a future with dignity, respect of human rights and opportunity.

Review of NGO/Civil Society participation in the PCB (pdf)

The last independent review of the NGO Delegation and wider civil society participation at the PCB was presented at the June 2007 board meeting. This 5-year follow-up highlighted the inclusion of civil society as “an important principle and valued asset” of the PCB and how the Delegation has contributed successfully to the overall strategic, administrative and accountability frameworks of UNAIDS. The NGO Delegation reaffirmed its role to represent diverse constituencies and also its need to continue to develop its outreach, along with the support of the Communications Facility. Decision points reiterated again the call for overall strengthening of collaboration with the NGO Delegation and for Member States to involve civil society representatives on their delegations and in consultations around board meetings.

Monitoring and Evaluation Reference Group (MERG) (pdf)

The Delegation approved of the MERG’s new priorities and its focus on civil society and key affected populations and offered support in its ongoing task of refining and strengthening indicators for civil society engagement in partnership with the Cosponsors’ Evaluation Work Group (CEWG). The Delegation has since been invited to a meeting in March 2013 focused on preparing the first report back on Unified Budget, Results and Accountability Framework (UBRAF)indicators. Appointed Delegates will continue to emphasize the importance of collecting data that paints a clearer picture of how UNAIDS and Cosponsors include civil society in their work to achieve the goals and objectives as laid out in the UNAIDS Strategic Plan.

Thematic Segment: Non-Discrimination (pdf)

This thematic session offered an opportunity to learn from global responses to discrimination ranging from legal remedies, youth programming and sensitization campaigns. Throughout all examples, it was clear that both community involvement and stable funding were essential to sustain and scale-up interventions to address and prevent non-discrimination. With the increasing conservative environment, UNAIDS and other entities must continue to push for legal reform, human rights and interventions to halt all forms of discrimination. While thematic speakers weighted heavily towards participating government spokespeople, civil society observers and members of the UNAIDS Reference Group on HIV and Human Rights provided the most profound and passionate examples.

Side meetings

Two publications were launched during the board meeting: the WHO “Prevention and treatment of HIV and other sexually transmitted infections for sex workers in low- and middle-income countries” and UNAIDS “Women out loud: How women living with HIV will help the world end AIDS”. NGO Delegates supported the creation of Women out loud and are committed to incorporating the concerns of women living with HIV in the UBRAF.

THE NGO DELEGATION’S COMMUNIQUE FOR THE 31st UNAIDS PCB MEETING (FRENCH)

Genève, Suisse 11-13 décembre 2012

Que s’est-il passé? (pdf)

Des thèmes allant de la participation de la société civile, à l’investissement dans la lutte contre au VIH en passant par les questions genre et la non discrimination ont animé l’ordre du jour de la 31ème réunion du Conseil. D’importantes discussions se sont déroulées concernant l’agenda post 2015, avec un engagement plus important de l’ONUSIDA dans le dialogue mondial.

Le rôle de la Délégation des ONG et sa valeur au sein du CCP furent directs et centrés durant cette réunion passant en revue de façon exhaustive son évolution sur les cinq dernières années. Malgré le désaccord de quelques Etats membres conservateurs avec les interventions et propositions des points de décisions, la majorité des Etats membres ont soutenu l’importante contribution du CCP, le succès de ses travaux et son rôle de défenseur.

Lors de cette réunion du Conseil, la Délégation a clairement démontré la valeur de la société civile: sur la question Genre par exemple, elle a ajouté la voix des « femmes des populations clés » ainsi que celle des « organisations des droits et de la santé des femmes ». Elle s’est également assurée que l’ONUSIDA notifie sa mise en œuvre des recommandations de l’examen à mi-parcours ; dans la rubrique de l’investissement stratégique, la Délégation a fait pression et a pu obtenir un rapport sur l’appui technique de l’ONUSIDA. En revanche, sa demande concernant la promotion de l’investissement dans les technologies de prévention et la reconnaissance explicite pour l’utilisation des technologies de prévention existantes, n’a pas été entendue.

Au cours des six prochains mois, la Délégation mettra l’accent sur le suivi des décisions du rapport des ONG de juin 2012 concernant la crise de financement du VIH, et l’agenda post 2015. Elle continuera par ailleurs à suivre le rapport de l’ONUSIDA sur le soutien technique et tentera de comprendre les liens de l’ONUSIDA avec le Fonds mondial et son nouveau mécanisme de financement. La Délégation est concernée par la perte potentielle des points de décision qui ont découlé des sessions thématiques du Conseil. En tant que lieu où des questions controversées peuvent être soulevées et discutées, il y a eu une pression pour diminuer l’influence des sessions sur les actions du Conseil en raison de la nature normative de certains thèmes. La Délégation continuera à clarifier cette question au sein du Bureau.

Les Observateurs des ONG qui ont participé et intervenu à cette réunion du Conseil ont constitué une partie essentielle pour rappeler le conseil de toutes les personnes impliquées dans leur travail. La participation des Observateurs à cette réunion a renforcé le travail, la responsabilité et la reddition des comptes des délégués des ONG.

MERCI aux organisations et Observateurs de la société civile qui soutiennent la Délégation des ONG! Merci également à tous les partenaires de la société civile qui ont contribué aux appels de briefing préparatoire et soutenu l’évolution des sessions thématiques.

Les points de l’ordre du jour:

Rapport du Directeur Exécutif: Progrès sans précédent, mais le SIDA n’est pas terminé

Le rapport du Directeur exécutif (DE) a mis l’accent sur l’investissement et sur le SIDA dans l’agenda post 2015. La Délégation a fait pression au cours des années précédentes pour que l’ONUSIDA assure un rôle de leadership fort en priorisant les objectifs avenirs du VIH et a accueilli la récente initiative de l’ONUSIDA pour s’engager dans l’examen des OMD en cours vu que la lutte mondiale contre le SIDA n’est visiblement plus une priorité à la fois en termes d’engagement politique et en tant que priorité pour les bailleurs de fonds. La Délégation approuve les propos du DE pour que la riposte au SIDA serve de test pour identifier ce qui est faisable dans le cadre d’une solidarité mondiale et d’une responsabilité partagée, et reconnait que l’ONUSIDA et la communauté SIDA plus largement, ont besoin de plus de mobilisation pour faire avancer ce cas dans le cadre du post 2015.

Durant plusieurs mois, la Délégation a effectué le plaidoyer des résultats de la Commission mondiale sur le VIH et le Droit pour les intégrer dans le travail du CCP et était heureuse d’entendre le DE demander des indicateurs pour contrôler le progrès de la mise en œuvre des recommandations de la commission. La Délégation a également travaillé avec des ONG qui assurent les médicaments pour souligner les barrières continues qui entravent une réelle participation de la société civile avec les coparrainants de l’ONUSIDA ONUDC et l’hésitation de son DE à adopter la réduction des risques lors de sa déclaration à la journée mondiale pour le SIDA.

Les délégués ont noté leur appréciation quant à l’appel du DE pour plus de financement du Fonds des réseaux de la société civile Robert Carr en tant que mécanisme pour soutenir les programmes dédiés aux populations difficiles à atteindre et ont insisté sur le fait que ce fonds reste une nécessité. L’appel à la création et l’utilisation de la taxe de transaction financière a été oublié dans le discours. La Délégation des ONG continue à défendre cette taxe pour que l’ONUSIDA soit soutenue comme l’un des objectifs financiers durables.

La Délégation a également exhorté l’ONUSIDA à accorder plus d’attention à la lutte contre le VIH dans les pays à revenus moyens. Suite à l’initiative CrowdOutAIDS, la Délégation a demandé à l’ONUSIDA de traduire les recommandations en actions. Finalement, les délégués des ONG européennes ont accueilli la visite informative du Conseil en Ukraine et a salué la réponse claire et rapide de l’ONUSIDA et de la société civile concernant la loi de propagande anti-homosexuelle présentée au parlement Ukrainien juste avant la visite.

Leadership dans la lute contre le SIDA

Richard Horton, le rédacteur en chef du Lancet, a présenté le lancement de la Commission post 2015 du Lancet/ONUSIDA sur la fin du SIDA exprimant que ce sera un outil pour véhiculer l’information sur les objectifs de développement et de santé post 2015 de l’ONU. La société civile voudra à la fois informer et contrôler la commission pour s’assurer de son intégration formelle dans le processus post 2015, ceci inclut la représentation de la société civile et le SIDA comme objectif important de ce nouveau cadre de travail.

Sensibilité Genre des ripostes au SIDA

Les discussions sur les questions genre ont été longues et laborieuses en raison des tentatives de certains Etats membres conservateurs de supprimer les points de décision visant une réponse aux inégalités genre, droits sexuels, et financement de réseaux des femmes des populations clés. Au final, ces questions ont été traitées avec les points de décision appelant à une meilleure coordination et un financement accru, une réallocation des fonds, une mobilisation de ressources supplémentaires et la mise en œuvre de toutes les recommandations émanant de ce rapport.

Investissement stratégique (SIF)

Une fois de plus, concernant l’investissement stratégique, la Délégation a souligné l’importance d’une coordination et d’une approche basée sur les droits humains. Elle a demandé à l’ONUSIDA de jouer un rôle dans les dialogues entre les pays et d’entreprendre un plaidoyer stratégique pour assurer une large participation de toute la société civile, particulièrement les populations clés, dans les quatre étapes du processus d’investissement. Les demandes clés de la Délégationincluent une emphase plus importante sur la reconnaissance des facteurs critiques comme priorités de financement de premier rang et l’inclusion de la dimension genre dans ce cadre de travail, les rôles de la société civile et le rôle de la mobilisation de la communauté dans différents contextes. L’intervention du réseau mondial des projets pour les professionnels du sexe dans le programme du Cambodge où un nombre indéfini de professionnels du sexe sont détenus comme stratégie de prévention du VIH, souligne que la mise en œuvre de l’investissement stratégique doit à tout moment être un processus basé sur les droits.

Vu que l’investissement stratégique sera utilisé pour la mise en œuvre du nouveau mécanisme du Fonds mondial, la Délégation des ONG attendait de recevoir les résultats retardés de la consultation SIF d’octobre à Bangkok ; le rapport est actuellement disponible sur notre site.

Prévention combinée: Suivi du segment thématique de la 30ème réunion

La Délégation a souligné la nécessité de mettre en œuvre l’accès aux technologies de prévention existantes ayant fait leurs preuves, comme les préservatifs masculins et féminins, les lubrifiants, l’échange de seringues utilisées, le soutien de la recherche et l’accès aux nouvelles technologies de prévention, comme les microbicides et les vaccins. Cependant, la Délégation a insisté sur le fait que ni les programmes de changement comportemental ni un ensemble complet d’outils biomédicaux ne pourront mettre fin au SIDA si l’espoir d’un avenir de dignité, de respect des droits humains et d’opportunité n’existe pas.

Examen des ONG / Participation de la société civile dans le CCP

Le dernier examen indépendant de la délégation des ONG avec une participation plus large de la société civile au CCP a été présenté à la réunion du Conseil en juin 2007. Ce suivi de cinq ans a démontré que l’inclusion de la société civile est « un principe important et un atout de valeur » pour le CCP. Il a également montré comment la Délégation a contribué avec succès dans les cadres stratégiques, administratifs et dans la reddition des comptes au sein de l’ONUSIDA. La Délégation des ONG a réaffirmé son rôle de représenter différents groupes et son besoin de continuer à développer son travail de proximité, avec le soutien du dispositif de communication. Un appel a été réitéré dans les points de décision à l’attention de la Délégation des ONG et des Etats membres afin de renforcer leur collaboration pour impliquer les représentants de la société civile dans leurs délégations et consultations dans les réunions du Conseil.

Le Groupe de référence pour le suivi et l’évaluation (MERG)

La Délégation a approuvé les nouvelles priorités du MERG et leur intérêt pour la société civile et les populations les plus affectées. La Délégation a offert son appui aux missions du Groupe en cours concernant l’amélioration et le renforcement des indicateurs d’engagement de la société civile dans des partenariats avec le Groupe de travail sur l’évaluation des coparrainants. La Délégation a depuis été invitée à une réunion en Mars 2013 concernant la préparation du premier rapport sur les indicateurs du Cadre unifié du Budget, des Résultats et des Responsabilités (UBRAF). Les délégués désignés continueront à se concentrer sur l’importance de la collecte de données qui dépeignent très clairement comment l’ONUSIDA et ses coparrainants ont intégré la société civile dans leur travail pour réaliser les objectifs fixés dans le plan stratégique de l’ONUSIDA.

Segment thématique: Non-discrimination

Cette session thématique a offert l’opportunité d’apprendre des ripostes mondiales à la discrimination allant des solutions juridiques, jusqu’aux programmes pour les jeunes en passant par les campagnes de sensibilisation. A travers les exemples, il est clair que l’engagement de la communauté et un financement stable sont essentiels pour soutenir durablement des interventions de mise à niveau pour traiter et prévenir la discrimination. Avec un environnement conservateur accru, les portes paroles des gouvernements, les observateurs de la société civile et les membres du Groupe de référence de l’ONUSIDA sur le VIH et les droits humains ont fourni les exemples les plus profonds et les plus passionnés.

Réunions parallèles

Deux publications ont été lancées lors de la réunion du Conseil: « Prévention et traitement du VIH et autres infections sexuellement transmissibles pour les professionnels du sexe dans les pays moyens revenus » de l’OMS, et « Les femmes s’expriment : le rôle des femmes vivant avec le VIH dans la lutte mondiale contre le SIDA ». Les délégués des ONG ont soutenu la création de Women out loud et se sont engagés à intégrer les préoccupations des femmes vivant avec le VIH dans l’UBRAF.

Show more posts

Tags

© 2014-2019 NGO Delegation to the UNAIDS PCB Contact Us